La cynothérapie

Pourquoi les chiens ?
Les chiens choisis pour travailler en thérapie assistée par l´animal sont sélectionnés très tôt selon des critères bien précis et travaillés dès leur plus jeune âge selon un cahier des charges très spécifiques en vue de leurs futures activités au service de la personne. Cette sélection et cette éducation permettent d´assurer des qualités nécessaires au chien dans la relation d´aide comme la stabilité émotionnelle et l´assurance d´où découlent des comportements adaptés face à toutes les situations (ex : le chien ne prendra pas peur et restera calme face à un stimulus anxiogène et ne s´encourra donc pas alors qu´un enfant en chaise tient sa laisse), l´envie de contact, le plaisir à jouer. De plus, il a été démontré que le chien avait des effets très bénéfiques sur l´être humain :

  • Calmant
  • catalyseur social
  • motivateur
  • normalisant
  • miroir

C´est pour toutes ces raisons que le chien peut être un fabuleux compagnon dans la relation triangulaire qui s´opère en thérapie assistée par l´animal entre l´enfant, le chien et le thérapeute.
Objectifs : Dans sa rencontre avec le chien, l´enfant pourra évoluer de différentes manières, que ce soit au niveau physique, émotionnel ou cognitif et selon les objectifs fixés en début de prise en charge avec les parents ou les éducateurs.
De manière plus générale, la thérapie assistée par le chien permet de travailler sur :
– la prise de conscience corporelle par la rencontre sensorielle et relationnelle avec le chien
– la motricité globale et la motricité fine ainsi que la coordination des mouvements par l´apprentissage de la conduite qui suggère de pouvoir coordonner gestes, parole et attitudes corporelles
– le développement psychomoteur (liens entre processus émotionnels, cognitifs et moteurs) par des exercices spécifiques mêlant rencontre avec le chien et conduite
– les capacités cognitives (traitement de l´information) comme la capacité d´attention soutenue, de raisonnement et de mémorisation grâce à l´enchaînement d´exercices de conduite en collaboration avec le chien ce qui implique que l´enfant retienne et effectue l´enchaînement tout en restant en constante relation avec le chien
– les fonctions exécutives (anticipation, planification, résolution de problème, raisonnement logique, inhibition, récupération d´informations en mémoire, attention sélective, etc.) permettant à l´enfant de mieux adapter son comportement au contexte
– le développement de l´autonomie et de la prise d´initiative car tant que l´enfant n´entre pas en contact de lui-même avec le chien, ce dernier fait ce qu´il veut. Il faudra que l´enfant trouve le moyen d´enthousiasmer le chien à se mettre au travail avec lui
– la confiance en soi et la valorisation de soi par le fait que les gestes, mots, actions, initiatives de l´enfant aient un impact sur le comportement du chien et plus encore que l´enfant réussisse à se faire obéir ce qui le mène à s´extérioriser de plus en plus et à se découvrir de nouvelles qualités
– au niveau communicationnel et interactif, le cynothérapie permet de travailler sur les différents pôles de la communication, c´est-à-dire verbale, non verbale et émotionnelle ainsi que l´utilisation multimodale de ces différents pôles.
– la gestion des émotions (reconnaissance, traitement, réponse)
– la relation sur le long terme mêlant communication et contenu affectif entre les protagonistes

© La Jambette asbl 2015 Frontier Theme